Mon quotidien

Co-jury au concours IFSI

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion d’être co-jury au concours infirmier, qui malheureusement était le dernier. J’ai été contactée par l’IFSI rattaché à l’hôpital où je travaille et j’ai accepté de les aider. Le psychologue en tant que jury au concours infirmier est présent pour avoir une vision globale des candidats, de sa capacité à se mobiliser en situation de stress, à cerner s’il peut y avoir une personnalité pathologique sous-jacente en inadéquation avec le métier de soignant (ce qui est assez difficile en si peu de temps, mais parfois c’est assez flagrant), comment le candidat s’exprime, mobilise ses idées sur la question posée et évaluer sa motivation.

Alors, non, nous n’étions pas présents au concours infirmier pour  analyser les jeunes candidats avec nos super yeux de psy. Simplement, c’était un regard différent et complémentaire de celui du cadre infirmier et des responsables de formation.

J’ai adoré cette expérience, j’ai vu des jeunes très touchants et très motivés par ce métier difficile. D’autres qui étaient venus sans rien préparer. Nous avons eu une dizaine de candidats. C’était aussi agréable de sortir de son cadre de travail habituel.

Je regrette que ce concours ait été supprimé au profit d’une sélection parcours sup (qui ne rend pas du tout service aux étudiants)et qu’un métier qui demande autant d’humanité soit relégué à une sélection sur dossier qui déshumanise le candidat. Alors, oui, un oral c’est stressant mais il y a énormément  d’éléments que nous pouvons faire passer à l’oral aussi bien avec du verbal qu’avec du non-verbal, ce que je trouve très important pour tous les métiers liés aux soins. Je regrette qu’en psychologie il n’y ait pas d’oral de ce genre de façon systématique. Je me souviens d’un oral que j’ai passé où on m’avait interrogé sur une question de cours et pas sur mes motivations et mon projet professionnel…

Cette expérience a été bénéfique, en effet, ma collaboration avec l’IFSI ne s’arrête pas là. En discutant avec les formateurs de l’arrêt du concours, ils ont proposé de faire appel à des psychologues pour le traitement des dossiers des candidats ; cela ne sera pas pareil, je ne sais même pas si nous pourrons avoir un regard autre que celui des cadres et des formateurs, en tout cas je garde cette idée en tête. L’IFSI m’a également proposé de donner des cours de psychologie aux étudiants de première année semestre 1. J’ai accepté ; a priori je devrais intervenir sur l’empathie dans la relation soignant-soigné et sur le développement de l’adolescent. Affaire à suivre !

4 réflexions au sujet de “Co-jury au concours IFSI”

  1. Ça doit être super comme expérience en effet, ça change !
    Moi je suis plutôt pour l’arrêt de ce concours d’entrée, je trouve que ça ne rimait à pas grand chose de passer un écrit comme ceux qui était mis en place. Je trouve ça justement intéressant de pouvoir présenter son dossier, cad montrer tout l’investissement dont on a fait preuve, ça en dit beaucoup plus sur la personne et sur la motivation de la personne, que de passer des écrits. Après c’est vrai qu’un oral était plutôt bien pour apprendre à cerner la personne plus personnellement, pour trouver ses éventuelles failles qui ne correspondrait pas à un metier de soignant. Même si je pense qu’on est toujours plus vulnérable en situation de stress en oral devant un jury que seul face à une situation stressante du métier.

    Pour ce qui concerne la psychologie, on a un oral de ce type pour l’entrée au Master. Il y a d’abord la sélection des dossiers où ils en sélectionnent environ 40 qui vont passer un oral, oral au bout duquel seulement 20 personnes seront prises en Master.

    Merci pour cet article 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Super pour les oraux en psychologie, je ne savais pas que c’était devenu systématique, certaines fac ne le faisaient pas lorsque j’ai passé ma sélection en M1.

      Pour le concours IFSI l’écrit effectivement n’était pas indispensable mais tous avaient pratiquement de très bonnes notes, sauf gros problèmes. Là il n’y a pas de présentation de dossier, c’est à dire que le jury à un dossier papier devant lui avec une lettre de motivation limitée et c’est tout. C’était quand même mieux d’avoir une personne en face de soi qui nous expliquait ses motivations. Après le fait qu’il n’y ai plus d’oraux, ça ouvre les portes aux personnes qui ne sont pas adaptées au niveau comportemental pour ce métier. Mais de ce que j’ai cru comprendre les évaluations de stages compenseront ce problème là, les tuteurs seront davantage vigilants à l’attitude des étudiants. Après évidemment que le stress était pris en compte durant l’oral, c’est humain 🙂

      Merci ! et merci à toi pour ton commentaire ! 🙂

      J’aime

      1. Il y a encore quelques facs qui ne le font pas mais c’est devenu très rare. 😉

        Ah oui ? Que une lettre de motivation ? Même pas de CV ?
        C’est dommage en effet..
        Bon disons et espérons que les personnes pas faites pour ce métier échoueront aux stages oui 🙂

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s