Mon quotidien

Back to school

Samedi dernier je suis retournée dans mon ancien lycée afin de participer au forum des métiers et donc de présenter le métier de psychologue, ainsi que le cursus de psychologie.

J’avais déjà eu la chance de le faire l’an dernier dans un autre lycée, j’avais adoré ! Mais ça me démangeait de pouvoir le faire chez moi, dans mon lycée.  Il y a quelques mois, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai appelé le lycée pour leur demander s’ils étaient intéressés. Ils avaient l’air très contents, car ils n’avaient pas de psychologues pour présenter le métier, mais des étudiants en licence (ce qui est dommage, car même en licence on peut ne pas encore bien savoir en quoi consiste réellement le métier de psychologue, moi-même je l’ai appris au fil des années et surtout grâce à mes stages).

J’étais super contente ! Revoir son lycée, 9 ans après, peut-être même recroiser certains professeurs qui ont pu me dire à quel point je pouvais être « peu active, réservée et discrète », j’avais même en tête une petite vengeance personnelle ! Au final, j’ai été un peu déçue de ne pas croiser mes professeurs.

Comme vous le savez, je voulais, avant d’être psychologue, être professeur des écoles, transmettre ma passion et mes connaissances sur le métier de psychologue, est donc un exercice que j’apprécie tout particulièrement. C’est l’occasion pour moi de redorer le blason de cette profession parfois injustement pris en grippe.

J’ai passé une matinée très intéressante, nous étions regroupés par domaines, nous étions le pôle « santé », sans médecins… c’est assez surprenant que nous ayons été séparé alors que toutes les intervenantes qui étaient présentes peuvent travailler avec des médecins. De plus, beaucoup d’étudiants de PACES se redirigent vers d’autres métiers de la santé, il aurait été intéressant pour les élèves qu’ils puissent voir d’autres métiers de la santé tout aussi passionnants ! J’ai donc partagé cette matinée avec 3 femmes aussi passionnantes les unes que les autres, une kinésithérapeute, une assistante puériculture et une secrétaire médicale et aide-opératoire. A nous 4, nous avions un parcours atypique et pratiquement aucune de nous n’avait ce projet professionnel au départ, ce qui a été je l’espère une source d’apaisement pour les futurs bacheliers : OUI, on peut se tromper de voie, mais ce n’est pas grave du moment qu’on fait un métier que l’on aime par la suite !

Je tiens aussi à rappeler, que j’ai toujours été une élève plutôt moyenne au lycée, que je ne m’y sentais pas vraiment à l’aise sur le plan scolaire. En fac de psychologie, je me suis découvert un potentiel dont j’ignorais l’existence, une motivation et surtout une soif d’apprendre que je n’avais jamais connue jusqu’à maintenant ! Alors, ne vous basez pas uniquement sur votre parcours de lycéen, si vous allez dans une formation qui vous plait, votre motivation et votre travail n’en sera que meilleur !

Avez-vous avez vécu une expérience similaire dans vos études ?

4 réflexions au sujet de “Back to school”

  1. Incroyable moi c’était exactement pareil ma scolarité avant la fac était un carnage je suis passée lycée général à lycée pro je ne me plaisais nulle part j’ai pas eu mon bac a 9.66 ma prof principal n’y était pas pour rien (j’aurais aimé aussi ma vengeance personnelle 😂 mais… elle est partie a la retraite juste après) et j’ai repassé mon bac en candidat libre j’étais perdue cette année là puis je suis allée en psycho avec une volonté pratiquement intouchable que j’ai encore maintenant, je suis en L3 de psycho mes moyennes sont autour de 14, tout ce chemin semé d’embûches m’a rendue plus ardue que toutes mes camarades 😂. Moi qui n’avait jamais été déterminée plus de 2 semaines d’affilée avant le bac, ca fait 3 ans que ma détermination n’a pas de limites. Voilà version courte, merci pour tes posts biiisouuus

    J’aime

    1. Merci pour ton témoignage ! Ça me fait plaisir je me sens moins seule et c’est d’autant plus satisfaisant quand on voit qu’on est capable d’évoluer de cette manière 😁 c’est vraiment source d’épanouissement !

      J’aime

  2. Coucou !
    Je viens juste de commencer à lire ton blog (oui j’aime lire depuis le début) et cet article a fait écho à ma propre expérience. Je suis actuellement en L1 de psychologie, après avoir passé mon BAC littéraire, j’ai envie d’être psychologue depuis que je suis en troisième, même si je ne savais pas dans quelle spécialité exactement, ça a toujours été comme une voie que je devais suivre, comme s’il n’y avait rien d’autre: c’était évident pour moi
    Pour en revenir à aujourd’hui, mon premier semestre est de 12 de moyenne environ, ce n’est pas trop mal mais j’espérais faire mieux… Il faut dire que les cours théoriques ne sont pas mon point fort même s’ils sont enrichissant, ça fait beaucoup écho aux cours du lycée tout de même ! (assis à écouter pour apprendre et réciter…)
    Quoiqu’il en soit, je peaufine mon projet au fil du temps, mais j’aimerais être psychologue de la PJJ un jour !
    Cependant dans toute cette histoire il y a la motivation. En effet, je suis motivé par mon projet professionnel, j’ai envie d’y être tout de suite ! Mais mes études théoriques me démotivent, ce ne sont pas les contenus des cours en soi, mais c’est le manque de pratique.. Surtout avec cette période, ce contexte, ce n’est pas si facile : en tout depuis septembre 2019 j’ai dû avoir 3 mois de cours COMPLET en présentiel…
    Bien sûr je sais que les longs stages pratiques se feront en master, donc d’ici là il me faut apprendre la patience !
    C’est une problématique que j’essaie de résoudre pour atteindre mon rêve… La clé c’est effectivement la motivation, mais comment faire si le contexte ne nous aide pas ?
    C’est en tout cas un plaisir d’avoir découvert ce blog, parce que ça me redonne confiance, donc merci à toi pour ce partage !
    Petit partage d’expérience 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! ☺️ Je comprends tout à fait ce que tu ressens. Quand j’ai repris les études à 20ans en psychologie j’avais envie d’entrer dans le vif du sujet tout de suite. Tout ce que je peux te dire, c’est qu’il faut être patient, la pratique et le reste vont arriver assez vite en fin de compte. Pour ta moyenne j’avais pareil en L1. Pour faire passer le côté « lycée » tu peux peut être déjà lire sur le sujet de la PJJ, sur la clinique de l’adolescent, faire des formations en lignes. Tout ça peut relancer ta motivation et en plus ça peut nourrir ton dossier de candidature pour ton Master. ☺️

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s