Formations

Formation AFPAG : Le psychodrame

Le 15 et 16 mars, j’ai participé à une formation organisée par l’association AFPAG. Comme tous ceux qui s’intéressent à la psychologie, professionnels ou étudiants, j’ai connu l’association AFPAG via les réseaux sociaux. Ses prix très attractifs pour leurs formations en psychologie m’ont fait de l’œil, c’est pourquoi je n’ai pas hésité une seconde pour m’inscrire à l’initiation sur le psychodrame. C’était un moyen pour moi de compléter mes outils thérapeutiques.

Après m’être inscrite, j’ai dû attendre le dernier moment, 1-2 semaines avant le jour J pour avoir le lieu de la formation. Premier couac, la formation se trouvait à Montrouge, soit à l’exact opposé de chez moi. Si j’avais su dès le départ le lieu de formation, je n’y serais peut-être pas allée. Je suis passionnée oui, mais ma tolérance aux transports en commun à des limites.

1er jour :

J’arrive évidemment en retard, car je n’avais pas bien évalué la distance et le temps de trajet. A mon arrivée, je suis étonnée, car il n’y a aucun accueil alors que sur le mail il était mentionné un scan des billets à l’entrée. A la place, j’ai dû demander à la personne de l’accueil où se trouvait la formation. Ceci n’est que mon avis personnel, mais j’ai déjà assisté à des journées d’études et des colloques gratuits où à l’accueil il y avait du café et des viennoiseries, ce qui permettait aux retardataires de 5-10 min d’arriver à l’heure et ne pas louper le début de la formation. Pour une formation de 2 jours à 150eur, j’espérais mieux que : Pas d’accueil du tout. En soit ce n’est pas un critère déterminant, mais c’est toujours agréable d’être accueillie par l’association qui organise la formation café ou pas.

J’arrive donc dans un amphi assez petit et repère déjà que quelques élèves sont assis derrière sur des marches, car il y a peu de place libres et elles se trouvent au milieu de l’allée. Ne voulant pas déranger les autres, je m’assoie par terre en attendant la pause.

Je m’aperçois assez vite que parmi les participants il n’y a pratiquement QUE des étudiants. L’ambiance est donc très scolaire, nous avons une professionnelle assise au tableau qui aborde la biographie de Moreno, sans support PowerPoint et avec un mélange de chuchotements et de bruit de claviers en fond sonore. Je me retrouve immédiatement 4 ans en arrière, à un cours de psychanalyse à la fac.

Ma première impression sur cette journée n’est donc pas fameuse du tout. Nous avons une experte dans son domaine certes, mais malheureusement la méthode pédagogique utilisée était très semblable à des cours universitaires, c’est-à-dire de lire des passages d’un livre datant de 1975 (chose que je peux tout à fait faire chez moi). Honnêtement je m’attendais à plus de pratico-pratique et à de la théorie plus actualisée.

Je savais que cette formation serait abordée à travers un prisme très analytique et ça ne me dérangeait pas du tout. En tant que psychologue pratiquant avec des outils TCC, je ne me suis pas du tout sentie à ma place. Pour une formation qui est censée être ouverte à tous, je pensais à quelqu’un de plus accessible qu’une personne experte en théorie Lacanienne (qui est loin d’être évidente pour tout le monde).

2e jour :

J’y suis tout de même retournée avec beaucoup moins d’entrain, je dois l’avouer. La journée a commencé par un jeu de rôle (qui a pu être possible car nous avons changé d’amphi à cause d’une fuite d’eau dans le premier). C’était vraiment super, enfin nous avions une vision concrète de ce à quoi un psychodrame pouvait ressembler, avec ses différentes techniques et protagonistes. Après ce jeu de rôle, nous avons passé en revue les différentes techniques et méthodes du psychodrame qui étaient du coup, beaucoup plus claires après une mise en pratique. Puis très vite, nous sommes retournés dans l’ambiance scolaire de la veille, avec des explications des théories Lacaniennes (encore une fois, vraiment peu accessible, même l’intervenante à dit avoir mis une dizaine d’année à maîtriser tous ces concepts). Les quelques vignettes cliniques présentées étaient tout de même intéressantes et faisaient un lien avec la pratique.

J’ai vu des personnes partir en plein milieux de la journée et je vous avouerai que j’étais moi-même tentée vu que j’étais très malade ces deux jours et que l’ambiance n’était pas très stimulante.

En conclusion :

J’ai été assez déçue de cette « formation » qui pour moi n’en était pas une. Ces deux jours étaient en réalité un cours sur le psychodrame, comme pourrait l’être une option à la fac. Rien de ce que j’ai pu apprendre durant ces deux jours, ne me servira réellement pour ma pratique, cependant cela m’a donné l’envie tout de même d’approfondir le sujet. Je n’ai pas eu d’outils concrets, il n’y avait que de la théorie et très peu ouverte à d’autres approches comme ce que l’on peut trouver en art-thérapie par exemple.

Je pense que cette formation était très bien pour les étudiants, car il n’y avait aucune rupture au niveau du format d’apprentissage : mais très peu adaptée pour les professionnels déjà en poste. J’ai eu l’occasion de faire connaissance avec plusieurs personnes, en cela les formations ou colloques sont toujours très intéressantes.

Malgré une brillante intervenante dans son domaine, je n’ai pas apprécié le format de cette formation qui restait extrêmement théorique et scolaire. Je ne suis donc pas sûr à 100% de renouveler l’expérience avec cette association.

Je préfère parfois payer un peu plus cher et faire des ateliers pratico-pratiques qui peuvent me servir directement dans ma pratique. Car en tant que professionnelle, c’était ce que je recherche ; même si je savais pertinemment que je ne serais pas formée au psychodrame en sortant de ces deux jours, je m’attendais à une introduction plus intégrative sur le sujet.

Avez-vous déjà réaliser une formation avec l’AFPAG ? Quels sont vos impressions/retours ?

6 réflexions au sujet de “Formation AFPAG : Le psychodrame”

  1. Salut !
    J’étais moi-même à cette formation et ce n’est pas ma première avec l’AFPAG. C’est vrai que le format est très universitaire et pour moi qui suis encore étudiante c’est très bien. En revanche, je dois dire que, en plus de m’apprendre des choses que je n’aurais pas apprise en dans ma fac, j’ai le bonus de l’attestation de formation. Et donc je me sers de ces formations pour gonfler mon CV universitaire. Je suis assez d’accord sur le fond finalement peu riche de cette formation puisque finalement c’est un cours que j’aurais pu suivre dans ma fac pour peu qu’il soit proposé.
    A mon avis, pour des professionnels il vaut mieux mettre un peu plus cher pour une formation un peu plus complète et pratique. En résumé, pour les étudiants c’est le top mais au-delà de ma licence je ne pense pas refaire des formations avec cette association !

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai effectué plusieurs formation AFPRO / AFPAG, le format je débite mon savoir en tant que sachant à des néophytes sans pouvoir répondre à des questions pertientes me questionne à mon tour. Les professionnels n’y trouveront par leur compte. En ce qui concerne la gestion de s formations la aussi ATTENTION, une rigidité jamais vu, pas de décalage possible pas de prolongation possible alors que maintenant il s’agit de formation à distance en vidéos qu’ils imposent, nottament pour toutes les formatios nnulés du au COVID, ce qui est franchement malhonnete de leur part. Donc je AFPRO / AFPAG, je deconseille à tous pros et étudiants

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s