Formations

Formation : Inceste et abus sexuels

Si vous me suivez sur Instragram, vous avez sans doute pu voir que depuis quelques mois, je réalisais une formation sur l’inceste et les abus sexuels sur le site FormationsPsy. C’est une formation en ligne qui fait un peu plus de 3h ; donc une initiation sur ces thèmes très complexes.

L’unité dans laquelle je travaille prend en charge des jeunes de 15 à 25 ans et à une période, nous avons eu plusieurs jeunes filles qui souffraient de trouble de stress post-traumatique à la suite d’une agression sexuelle ou d’un viol. Je me sentais assez démunie face à cette problématique que l’on n’aborde pas dans un cursus clinique classique (à moins de prendre une option ou de réaliser un master en psycho-criminologie). J’étais incapable de répondre aux interrogations sur l’aspect légal et transmettais à ma collègue assistante sociale plus au courant que moi sur la question. Du fait d’avoir des lacunes dans ce type de prise en charge, le lien thérapeutique mettait plus de temps à s’établir et je n’avais pas réellement d’outils à disposition à part du soutien (ce qui est déjà beaucoup !) pour aider les patients. De part ma pratique en psychiatrie, où les problématiques traumatiques sont nombreuses… Je m’y suis intéressée, frustrée de ne pas pouvoir aider davantage mes patients hospitalisés. La plupart du temps, à la sortie, je donnais des adresses aux jeunes et à la famille pour une prise en charge centrée sur le trauma (EMDR, ICV ou autres) que la plupart du temps… malheureusement ils ne faisaient pas ou ne pouvaient pas faute de moyen ou l’attente trop longue dans les CMP spécialisés. C’est à ce moment-là que l’idée de me former à l’EMDR est arrivée. Mais j’en parlerai plus longuement dans un autre article. Avant d’entamer la formation en EMDR, je voulais déjà quelques pistes, quelques notions à avoir sur le trauma pour au minimum renseigner mes patients si besoin. Je suis donc tombée sur ce site et sur cette formation via leur compte instagram. Profitant d’une offre à 59eur au lieu de 79eur, je me suis lancée.

La formation en ligne est sous forme de vidéo avec un support type Powerpoint. La formatrice (qui est psychologue clinicienne) y aborde plusieurs chapitres notamment qu’est ce qu’on entend par abus sexuels, agressions sexuels, viol etc… ? ; la définition de l’inceste, quelques données issues d’une étude clinique, la pédophilie, la relation victime/agresseur, qu’est ce que la mémoire traumatique ? La dissociation traumatique ? La prise en charge thérapeutique de l’auteur et de la victime et enfin la formation se termine par un cas clinique afin d’illustrer toute cette théorie.

Cette formation ne remplace pas une formation longue (qui est plus que nécessaire) sur la prise en charge du trauma et des questions d’inceste. C’est une bonne introduction et cela amène à vouloir approfondir ces thématiques qui sont encore taboues. Plus il y aura de professionnels de santé formés sur ces thématiques mieux les victimes seront prises en charge psychiquement.

Les points positifs de la formation :

  • Le prix
  • Pas de limite de temps pour réaliser la formation (contrairement à certains MOOC)
  • Une attestation de réussite fournie après l’examen final
  • Des formateurs de qualité
  • Un site de formation réservé aux professionnels de santé et aux étudiants en santé (Ce n’est pas ouvert à tout le monde et ça c’est plutôt chouette !)

Les points « négatifs » :

  • Pas de documents fournis en complément de la formation (en tout cas pour celle-ci)
  • Pas de bibliographie ou de recommandation de lecture pour approfondir

Pour conclure mon impression sur cette formation, je dirais que j’en suis vraiment satisfaite. J’ai appris pas mal de choses qui sont, bien entendu, à approfondir et j’ai eu quelques pistes qui pourront me servir dans ma pratique . J’ai l’impression d’être beaucoup moins dans le flou sur ces thématiques. Je n’étais pas toujours d’accord à certains moment sur ce que la formatrice pouvait dire, mais encore une fois, avec une formation en ligne il est difficile de questionner les propos du formateur car nous n’avons pas la personne en face de nous ; nous ne pouvons pas poser de questions ou demander des précisions sur ce qu’elle peut dire.

Je recommande aux professionnels et aux étudiants qui ont un petit budget formation pour avoir une bonne introduction ou un bon complément de formation. La formation que j’ai réalisée était vraiment de qualité et j’en suis très contente. J’ai l’intention d’approfondir et pour cela, j’ai déjà acheté le livre « Violences sexuelles » du Dr Muriel Salmona. Pour l’anecdote : j’ai obtenu l’attestation avec 90% de bonnes réponses !

5 réflexions au sujet de “Formation : Inceste et abus sexuels”

  1. Bonjour,
    Je trouve aberrant que les violences sexuelles et leurs conséquences psychotraumatiques ne soient pas abordées dans le cursus classique! Cela amène les victimes à consulter des professionnels qui ne sont pas du tout en mesure de les aider, voire qui minimisent ou nient carrément les violences subies ou leurs impacts, ce qui est catastrophique pour elles. Même si une prise de conscience se fait actuellement, je crains qu’il ne faille encore pas mal de temps avant que la majorité des professionnels de santé soient bien formés sur ces thématiques essentielles.
    J’ai beaucoup appris grâce aux ouvrages de Muriel Salmona, dont le parti-pris à 100% du côté des victimes m’a beaucoup plu. Cependant, elle n’aborde quasiment pas l’aspect thérapeutique, et de façon générale j’ai trouvé assez difficile de trouver des informations dessus.
    Un site sur le stress post-traumatique complexe a été créé récemment par une association (si je peux mettre un lien: http://www.syndromedestressposttraumatiquecomplexe.wordpress.com) mais les informations y sont assez concises et toutes les rubriques ne sont pas encore remplies. L’Institut de victimologie délivre aussi des informations intéressantes, notamment une longue bibliographie (www.institutdevictimologie.fr/publications/bibliographie_77.html). Sur les aspects légaux, les ouvrages du Dr Gérard Lopez (fondateur de l’Institut de victimologie) sont sans doute les plus appropriés.
    Il existe aussi un MOOC sur les maltraitances faites aux enfants, ouvert à tous mais s’adressant plus spécifiquement aux professionnels de santé: http://www.upns.fr/mooc-agir-contre-les-maltraitances-vis-a-vis-des-enfants. Il y est à plusieurs reprises question des violences sexuelles, et plus particulièrement de l’inceste.
    Je me demandais en quoi vous avez trouvé positif que la formation que vous avez suivie soit réservée aux professionnels et étudiants en santé? Était-elle d’un meilleur niveau que les MOOC ouverts à tous?
    Quand vous parlez de CMP spécialisés, voulez-vous dire que certains CMP sont spécialisés en psychotraumatologie? Je n’en avais jamais entendu parler.
    Merci de nous faire vivre un peu de votre expérience professionnelle via ce blog, c’est très intéressant!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre commentaire ! On aborde le traumatisme dans sa globalité mais nous voyons les violences sexuelles comme des causes mais rien de très approfondi. Les personnes intéressées par ces thématiques choisissent pas la suite de se former par des DU ou des formations complémentaires ou même en choisissant dès la fin de la licence de faire tout un Master centré sur la psycho criminologie qui aborde autant le côté de la victime que de l’auteur. Merci pour toutes ces références ! La formation sur les maltraitances infantiles est celle que je compte faire maintenant. ☺️
      Le fait que cela soit réservé à des professionnels de santé est positif dans le sens où des personnes qui ont des titres un peu foireux, comme certains coach de vie qui n’ont aucune formation clinique puissent y avoir accès et pratiquer avec seulement cette formation alors que ce n’est qu’une initiation. Le trauma si on a pas une formation solide ça peut faire de gros dégâts. Alors réserver ces outils à des personnes qui ont déjà un gros apports clinique me semble plus adapté. ☺️
      Oui tout à fait, j’ai connaissance du CMP de la Garenne Colombes qui est spécialisé dans le psycho trauma.
      Je vais jeter un œil a la bibliographie ☺️

      Aimé par 1 personne

    2. Je me permets de répondre à votre commentaire, merci pour le lien sur l’association sur le SSPT complexe, je ne connaissais pas. J’ai beaucoup appris de mon côté grâce aux travaux de M.Salmona… et aux témoignages de personnes concernées. Un militant autiste a ouvert il y a un peu plus d’un an un blog justement pour partager des ressources là-dessous, principalement traduites de documentation disponible seulement en anglais : https://dcaius.fr/blog/
      Syndromes trop peu connus et souvent traités comme autre chose par le monde psy et médical, il est primordial et urgent d’en parler davantage.

      Aimé par 2 personnes

  2. Je n’ose jamais commenter ce blog parce que je ne suis pas psy (mais « patiente passionnée » qui avale des tonnes de trucs sur la psychiatrie !). Mais cet article m’interpelle : déjà je suis bien heureuse que quelqu’un issu du monde psy rappelle le manque de formation sur ce sujet, et la gravité de cette absence, vu le nombre de personnes concernées, la complexité des symptômes et du soin, etc. J’ai aussi l’impression qu’il y a un fossé immense entre l’approche que l’on a dans les pays anglo-saxons et l’approche en France, qui doit encore être pas mal imprégnée de psychanalyse, et qui n’en est qu’aux balbutiements sur la compréhension du SSPT complexe, qui se développe
    Pour mon travail j’ai rédigé récemment une analyse sur le SSPT en particulier chez les victimes de violences sexuelles et maltraitances dans l’enfance, et j’ai vu que dans l’évolution de la définition du syndrome et les discussions autour de la définition, certains auteurs plaidaient pour une dénomination et description différente du sspt complexe ; il semble surtout que pour la prise en charge, ce ne soit pas du tout la même chose (l’EMDR notamment fonctionnerait plutôt pour les victimes d’un événement traumatique unique ?)

    Je suis encore ignorante de quelles sont les réels soins et prises en charge qui « fonctionnent » réellement, mais j’imagine que c’est justement que c’est long, complexe, pluridisciplinaire, et pas encore assez étudié…

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour votre commentaire ! Et vous êtes là bienvenue si vous voulez commenter aucun problème ! Tout le monde peut s’exprimer ☺️

      Oui effectivement en France, la psychanalyse est encore assez présente dans les pensées.. les Master de psycho-criminologir en France sont assez orienté psychanalyse par exemple…ce que je trouve dommage car comme vous dîtes dans les pays Anglo-saxons et même en Belgique ou en Suisse ils sont beaucoup plus ouvert question approche et se centre davantage sur des études scientifiques validées. J’avais assisté a une conférence avec l’AFTD sur les trauma complexes et les intervenants uniquement Belges et Suisses n’avaient absolument pas la même approche et étaient beaucoup plus calé que nous sur le sujet. Votre travail à l’air très intéressant, si je peux j’aimerai bien le lire ! ☺️ L’EMDR est très efficace, on traite effectivement un évènement traumatique à la fois, mais il existe une pluralité de protocoles qui s’adaptent à chaque problématique. Il y a également l’ICV (Intégration des cycles de Vie) qui traite les trauma, les thérapies comportementales et cognitives … Et peut être d’autres que je ne connais pas encore ☺️

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s