Ma bibliothèque

Le syndrome de l’imposteur

Petit retour sur cette lecture qui m’a été proposé par les éditions Leduc que j’ai particulièrement apprécié, car elle tombait au bon moment. Comme vous le savez peut-être, je n’ai pas honte de dire que mon syndrome de l’imposteur est encore assez actif à certains moments, du coup cette lecture a été assez bénéfique pour moi et j’espère qu’elle le sera pour vous aussi si jamais cet ouvrage vous intéresse.

Sa lecture est très fluide, il est vraiment accessible à tout le monde. Contrairement à ce que je pensais, le syndrome de l’imposteur concerne énormément d’autres sphères professionnelles mais également sociales (la personne qui a peur de ne pas être un bon père ou une bonne mère ; l’imposteur chez les étudiants dès le collège ; l’imposteur auprès de ses amis, l’imposteur religieux). J’ai également appris qu’il y avait plusieurs types de profils d’imposteur : pour en savoir un peu plus, l’auteur nous propose un test rapide et nous pouvons voir à quel profil d’imposteur nous correspondons. Pour ma part, sans surprise c’est le profil « expert » ; je pense qu’il peut concerner beaucoup de collègues également : notre profession nous place dans une position où nous devons être des experts dans notre domaine et de ce fait, nous accumulons les formations pour en savoir toujours plus. Mais ce n’est jamais assez malgré nos nombreuses lectures et formations. Les remises en question peuvent être très nombreuses.

Toutes les données décrites dans ce livre sont appuyées par des études qui ont été faites sur le sujet. Nous apprenons par exemple que le syndrome de l’imposteur touche plus les femmes que les hommes. Que cela se manifeste d’une manière différente chez l’homme, qui est très intéressante à avoir en tête pour vos proches et patients. L’influence des réseaux sociaux est extrêmement présente dans le syndrome de l’imposteur et c’est également en partie pour cela que les générations futures seront davantage touchées par ce phénomène. L’auteur nous conseille d’ailleurs de nous désabonner des personnes sur les réseaux qui pourraient alimenter notre sentiment d’imposture (J’espère que ce n’est pas le cas avec moi haha).

C’est un livre plutôt agréable à lire, l’auteur nous donne quelques pistes à explorer et des exercices à réaliser pour apprendre à se (re)faire confiance que cela soit dans son travail ou dans sa vie. J’ai vraiment pris plaisir à le lire, car il est également très déculpabilisant, de voir que cela peut toucher tout le monde permet de ne pas se sentir seul. On a le droit de faire des erreurs, car comme nous avons pu l’entendre lorsqu’on était petit : c’est en faisant des erreurs que l’on apprend.

C’est un livre que je recommande pour toutes les personnes qui ont parfois ce sentiment d’imposture que cela soit dans son activité professionnelle, en tant qu’étudiant ou dans son quotidien de manière générale.

2 réflexions au sujet de “Le syndrome de l’imposteur”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s