Pathologies et soins

Identifier et exprimer ses émotions

Pour certaines personnes, identifier et exprimer ses émotions avec des mots peut être quelque chose de très difficile. On peut alors parler d’alexithymie.

Les personnes alexithymiques vont plutôt parler de symptômes physiques pour exprimer leurs émotions mais n’arriveront pas à les relier à des ressentis, des sentiments. C’est pourquoi, parfois, nous pouvons être amenés à rencontrer en psychothérapie des personnes qui vont avoir énormément de plaintes somatiques sans qu’il y ait des causes organiques identifiées. Ces personnes n’ont peut être pas accès à la reconnaissance de leurs propres émotions.

Dans ma pratique, je rencontre beaucoup de jeunes qui n’arrivent pas à mettre de mots sur ce qu’ils ressentent et de ce fait n’arrivent pas à gérer les moments où les émotions sont trop envahissantes. Ce dont je vais vous parler ici est la méthode que j’utilise avec eux, si vous en avez d’autres je serais ravie d’avoir d’autres retours.

Étape 1 : Qu’est-ce qu’une émotion et comment ça fonctionne ?

Je fais d’abord un petit topo sur ce que sont les émotions. Je peux être amené à leur montrer des photos ou des cartes comme « le langage des émotions » pour qu’ils puissent voir comment l’émotion peut se voir de l’extérieur, par l’expression du visage ou le comportement non-verbal. Je leur explique que le contexte à son importance pour identifier une émotion, ainsi que les pensées qu’ils ont eu sur le moment.

Je demande au patient de choisir les cartes qui lui parlent le plus, ou celles qui ressemblent le plus à ce qu’il a pu ressentir.

Étape 2 : Relier l’émotion à la sensation corporelle

Puis avec l’aide des cartes « l’univers des sensations » je demande au patient en lui montrant par exemple la carte «  J’ai la haine, j’ai la rage » ce qu’il ressent à l’intérieur dans ces moments-là. Je lui donne le paquet et il choisit toutes les sensations corporelles qui correspondent à cet état interne.

Le but de l’exercice est de relier une émotion à une sensation corporelle, de sorte que lorsque cette sensation arrivera, la personne saura que c’est parce qu’elle est peut-être en colère, triste ou qu’elle a peur. Je crée ensuite, avec le patient une fiche personnalisée en fonction de ses ressentis, qui pourra lui servir de fiche rappel : « Lorsque je suis triste, cela peut se manifester par plusieurs sensations : … « 

Étape 3 : Exprimer ses émotions

Je fournis au patient un « vocabulaire des émotions » pour lui montrer que selon l’intensité ressentie, nous pouvons exprimer une émotion de plusieurs façons différentes. Ce vocabulaire des émotions est à garder le temps que le patient s’en imprègne et peut être une aide au quotidien. On peut également passer par l’écriture dans un premier temps si la verbalisation est trop difficile.

Par la suite, les personnes alexithymiques peuvent tenir un journal des émotions pour s’exercer et prendre l’habitude d’exprimer les émotions qu’il y a eu dans la journée. On peut également utiliser l’art, les exercices de relaxation pour être focus sur ses ressentis internes, mais aussi les émojis si vous préférez écrire sur l’ordinateur ou un portable, on peut également utiliser des termes météo au début pour exprimer ce qu’on ressent. J’ai déjà été amenée à faire un tour de table avant de commencer mon groupe de parole en demandant à mes patients la météo de leurs émotions. Il n’y a pas que la verbalisation qui existe comme moyen d’expression des émotions, plusieurs façons de faire sont possibles, le tout est d’arriver à les identifier et les exprimer afin qu’elles puissent vous transmettre ce qu’elles ont à vous dire.

(Émotion : Enquête et mode d’emploi (Art Mella)

Une fois que l’on arrive à identifier et exprimer ses émotions, la gestion de celles-ci est moins difficile. J’en parlerai dans un autre article !

Quelles sont vos techniques pour identifier vos émotions ?

Références :

  • Article sur l’Alexithymie dans Cerveau & Psycho
  • La force des émotions de Christophe André
  • Émotions : Enquête et mode d’emploi de Art Mella (tome 1,2 et 3)
  • Tristesse, peur, colère de Stéphanie Hahusseau
  • Que se passe-t-il en moi ? d’Isabelle Fillozat
  • L’univers des sensations (jeu de carte)
  • Le langage des émotions (jeu de carte)

10 réflexions au sujet de “Identifier et exprimer ses émotions”

  1. Bonjour,
    je reçois bien vos messages, et vous en remercie.
    j’ai beaucoup de mal à exprimer mes émotions, et je les cache aussi…
    donc mon problème physique est que je ne digère pas…mal au ventre, digestion difficile etc…
    pensez vous savoir, à quelle émotion cela correspond ? merci par avance

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,
      Je ne pourrais pas vous dire avec certitude à quelle émotion cela peut correspondre, car chacun va réagir de manière différentes, mais en prêtant attention à d’autres « signes physiques » on peut avoir certaines hypothèses. Identifier les moments où cela survient, si c’est après des situations particulières ou non ? Cela peut aider à comprendre ce qu’il se passe.

      J’aime

  2. Je perçois certaines de mes émotions ou de mes états physiques et mentaux en couleurs ! Quand j’ai identifié ça, ça m’a permis d’y prêter davantage attention. Et de comprendre pourquoi toutes les jolies « roues des émotions », représentations graphiques des émotions qui en détaillent des tas d’autres et qui utilisent les couleurs de l’arc-en-ciel, me perturbaient ^^

    Je confonds encore des émotions fortes qui colonisent physiquement, ou des émotions et des besoins physiques, parce que, petite autiste, j’ai d’abord appris aussi à identifier mes émotions en faisant le tracking de mes sensations physiques + de la situation.
    Peur ou colère par exemple, être joyeuxse ou amoureuxse, tristesse ou fatigue…
    C’est une analyse de la situation qui me permet de comprendre ce que je ressens, ainsi que de me demander ce dont j’aurais besoin pour répondre à l’émotion.

    Aimé par 1 personne

      1. Je sais pas si c’est de la synesthésie, j’ai quelques correspondances un peu vague aussi avec la musique et les mots/les lettres, mais ça n’a pas l’air d’être aussi clair et fort / involontaire chez moi que chez les personnes synesthètes.

        Si tu veux faire un article sur tes propres perceptions ce serait intéressant 😀

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s