Ma bibliothèque

L’activation comportementale : traitement des évitements comportementaux et des ruminations mentales

Après deux mois à lire des romans sur la plage, je reprends mes lectures de psychologie pour la rentrée. Cette fois-ci on entre vraiment dans le pratico-pratique avec la description d’une technique issue des thérapies comportementales et cognitives (TCC) pour traiter la dépression et les affects anxio-dépressifs et ça, sur tout un livre !

En réalité, on découvrira à travers cette lecture que les techniques d’activation comportementale sont devenues une prise en charge vraiment à part entière et peuvent se concevoir à travers plusieurs prismes. (ACT, psychologie positive, stratégie de résolution de problèmes, entretien motivationnel…).

Avant toute chose, qu’est-ce que l’activation comportementale ?

L’activation comportementale consiste à augmenter l’engagement du patient dans des activités associées à un sentiment de plaisir, de maîtrise et de satisfaction et de diminuer les comportements qui peuvent venir maintenir les affects anxio-dépressifs, comme l’évitement et les ruminations mentales. Le travail du thérapeute est donc de réintroduire progressivement des activités dans le quotidien d’une personne souffrant de dépression. Cela peut être des activités que le patient avait l’habitude de faire ou des activités/objectifs qui sont en lien avec ses valeurs.

Dans cet ouvrage, les auteurs nous rappellent ce qu’est l’activation comportementale, nous expose plusieurs modèles du trouble dépressif et son fonctionnement ; tout cela appuyé par de solides études scientifique sur le sujet qui nous sont présentées tout au long de notre lecture.

A travers plusieurs cas cliniques, des tableaux de recueil d’activités, plusieurs dialogues retranscrits, nous arrivons petit à petit à comprendre la mise en place de l’activation comportementale chez un patient. J’ai trouvé vraiment intéressant d’avoir une présentation de plusieurs situations possibles. Et d’avoir quelques mots sur « et si finalement le patient n’est pas d’accord ? » ; « Et si le patient n’est pas motivé pour réintroduire des activités ? Qu’est-ce que l’on fait ? ». Ce sont des questions qu’il m’arrive de me poser et j’ai été très contente d’avoir des pistes de réponses en cas de problème.

Enfin, cet ouvrage nous offre des outils assez utiles en annexes pour penser ce type de prise en charge et la mettre en place.

L’évitement et les ruminations mentales étant des symptômes transdiagnostics (que l’on retrouve dans d’autres troubles) et la dépression un trouble souvent comorbide à d’autres pathologies ; cet ouvrage est un véritable mode d’emploi pour mettre en place ce type de techniques avec d’autres problématiques. Attention cependant, l’activation comportementale, ce n’est pas juste « programmer des activités pour le patient » ; à la suite d’une analyse fonctionnelle, il y a un gros travail de réflexion avec le patient pour mettre en place ces activités, qui nécessite une formation solide et de l’expérience dans ce domaine.

Le vocabulaire utilisé est un peu technique, aussi, je recommande ce livre plutôt pour les professionnels sensibilisés aux TCC ou aux étudiants intéressés par le sujet. La patte scientifique des auteurs sera un réel atout en cas de mémoire de recherche sur cette question.

Vous connaissiez ce livre ? Qu’en avez vous pensé ?

1 réflexion au sujet de “L’activation comportementale : traitement des évitements comportementaux et des ruminations mentales”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s