Pathologies et soins

Le trouble de la personnalité évitante

C’est un trouble de personnalité dont on parle peu, et pourtant lorsqu’on regarde ses critères diagnostics, on s’aperçoit qu’il y a peut-être plus de monde qu’on ne le pense qui partage ce fonctionnement ou du moins qui peuvent en avoir des traits. La personnalité évitante, selon le DSM 5 se caractérise par une inhibition sociale, le sentiment de ne pas être à la hauteur et une hypersensibilité au jugement d’autrui. Elle fait partie du cluster C, ce qui correspond aux personnalités dites anxieuses avec la personnalité dépendante et obsessionnelle.

Rappelons-le, la personnalité se construit depuis l’enfance jusqu’au début de l’âge adulte. Nous pouvons avoir des traits de personnalité appartenant à ces troubles ; mais cela devient vraiment pathologique lorsque le fonctionnement de la personne l’a fait souffrir. Ici par exemple, lorsque le fait d’éviter constamment devient problématique pour le bon fonctionnement de la personne.

Hypersensibilité au jugement d’autrui et inhibition sociale

L’un des critères principaux de la personnalité évitante, est l’hypersensibilité au jugement d’autrui. C’est-à-dire que les personnes qui souffrent de ce trouble de la personnalité vont éviter les activités où les interactions sociales sont importantes par crainte d’être critiquée ou désapprouvée. C’est également pour cela, qu’elles vont éprouver des difficultés à faire de nouvelles rencontres ; car la personne qui souffre de trouble de personnalité évitante ne se liera avec une personne que si elle est sûre d’être appréciée.

De même qu’elles ne seront pas pleinement ouvertes et confiantes en compagnie de leurs proches par peur d’être ridicule ou qu’on lui manque de respect. Une de mes patientes avait tendance à être souvent angoissée d’être critiquée ou de ne pas être acceptée même avec ses proches, elle craignait de « plomber l’ambiance » et de ce fait, préférait s’isoler.

Une personne souffrant de trouble de la personnalité évitante, aura tendance à éviter les réunions d’équipe au travail, les projets de groupe. Elle ne donnera pas son avis en premier et attendra que les autres le fassent, elle ne veut pas se faire remarquer et aura l’apparence de quelqu’un d’extrêmement discret qui aura des difficultés à s’affirmer dans le but de ne pas être visible par les autres.

Du fait de sa très grande sensibilité au regard des autres et à la crainte d’être critiquée et rejetée, elle souhaite rester invisible.

Sentiment de ne pas être à la hauteur

Ce qui caractérise également ces personnes, c’est un gros manque de confiance en soi et une estime de soi très basse. Elles vont surestimer les compétences et la valeur des autres et se sous-estimer grandement. Ce sont des personnes qui peuvent constamment de dévaloriser en se comparant beaucoup aux autres. Elles vont privilégier des emplois routinier où il y aura peu d’imprévu et d’interactions sociales.

Une de mes patientes se pensait en « retard » par rapport aux autres dans de nombreuses situations. Elle ne donnait jamais son opinion en premier, car elle craignait d’être ridicule ou que son avis n’était pas légitime.

Ce sont des personnes qui ont un imaginaire plutôt riche et qui, à défaut d’être à l’aise dans les interactions sociales, peuvent fanstasmer sur des relations idéales avec les autres.

Un personnage de film qui peut illustrer ce fonctionnement est celui d’Amélie, dans le film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain ».

Prise en charge thérapeutique

Comme beaucoup de troubles de la personnalité, la prise en charge la plus indiquée est la psychothérapie. Ici il s’agira d’effectuer un travail autour de l’image que le patient à de lui-même, lui apprendre des techniques d’affirmation de soi et cultiver ses aptitudes sociales. Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) sont, dans ce cas, une bonne indication pour ce type de problématique.

Références

  • Comment gérer les personnalités difficiles ? de Christophe André
  • La peur des autres : Trac, timidité et phobie sociale de Christophe André et Patrick Legeron
  • S’affirmer et communiquer de Jean-Marie Boisvert et Madeleine Beaudry
  • Savoir s’affirmer en toutes circonstance de Charly Cungi
  • La personnalité évitante (Article Cerveau & Psycho)
  • La personnalité évitante décortiquée (Le Cercle Psy)
  • Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

1 réflexion au sujet de “Le trouble de la personnalité évitante”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s