PsychoDico

Aboulie, apathie, anhédonie ?

Aboulie

Ce qu’on nomme aboulie et que l’on peut aussi appeler « trouble de la volition » est un affaiblissement immédiat, progressif ou arrêt total de volonté de faire une action. Par exemple, des actes qui sont planifiés, le fait de se fixer des objectifs, prendre des décisions, commencer une tâche et pas réussir à la finir… La personne qui souffre d’aboulie peut par exemple avoir des difficultés à se laver, à prendre soin d’elle, se faire à manger etc… En psychiatrie nous pouvons retrouver ce symptômes le plus souvent dans un épisode dépressif majeur ou dans les symptômes négatifs de la schizophrénie. On peut également retrouver l’aboulie dans d’autres troubles neurologiques.

Apathie

L’apathie correspond à une perte de motivation, d’intérêt pour les interactions sociales et autrui, une perte d’intérêt face aux émotions. Une personne qui souffre d’apathie peut, par exemple, montrer peu d’intérêt pour son entourage ou pour certaines situations. En psychiatrie, nous pouvons rencontrer l’apathie dans le trouble de la personnalité schizoïde, la schizophrénie ou certaines formes de dépression. Le patient semble distant et peu concerné par la vie de manière générale.

Anhédonie

L’anhédonie correspond à une perte de plaisir ou d’émotions agréables dans des situations ou activités qui étaient plaisantes pour la personne auparavant. La personne qui souffre d’anhédonie peut perdre le plaisir de passer du temps avec ses amis ou sa famille ; ne plus pratiquer un sport qui était pourtant sa passion ; ne plus prendre de plaisir dans les relations sexuelles… En psychiatrie, le plus souvent, nous pouvons rencontrer l’anhédonie dans la dépression, la schizophrénie, le PTDS, l’addiction aux substances.

Ces termes sont des symptômes que l’on peut retrouver dans plusieurs pathologies et ne constituent pas à eux seuls un diagnostic. Je vous le rappelle, pour effectuer un diagnostic, il est important de se rapprocher d’un médecin. Vous pouvez tout à fait lui faire part de vos hypothèses.

Vous connaissiez ces termes ? Avez-vous des exemples cliniques qui pourraient enrichir et illustrer leur définition ?

2 réflexions au sujet de “Aboulie, apathie, anhédonie ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s