Ma bibliothèque

L’art d’être malheureux

Ma dernière lecture sur le thème du bonheur m’a sortie de ma zone de confort. J’ai apprécié cette lecture qui me changeait un peu de mes lectures psycho habituelle. Ici, l’auteur nous amène à une réflexion profonde sur le bonheur et sur la quête effrénée que peuvent entreprendre certaines personnes de nos jours. L’injonction au bonheur que peuvent induire certains livres de développement personnel… Le plan du livre est simple et va à l’essentiel : Le bonheur, le malheur, la quête de sens.

Aujourd’hui le bonheur prend une place assez centrale dans le discours de chacun et celui-ci devient presque un but à atteindre de façon assez obsessionnelle. Il teinte les discours de certains de mes (très) jeunes patients que je rencontre « Je ne suis pas heureux » ; «  j’ai raté ma vie »… On en vient à avoir une vision erronée de la vie et de ce qu’est le bonheur. L’humeur parfaite n’est pas une ligne droite sans contrariétés, sans émotions désagréables… L’auteur reprend des choses que nous savons mais qu’il est toujours bon de rappeler : Le bonheur ne peut exister sans le malheur ! Comment savoir ce qu’est un moment de joie et en profiter, si nous n’avons pas vécu à d’autres moments, douleur, peur ou colère ?

L’auteur nous parle aussi de comment cette poursuite du bonheur gangrène les réseaux sociaux : « On partage ses succès, mais il vaut mieux garder ses échecs pour soi » (p. 41 du livre). Tout ce qui n’est pas positif devient anormal et on tient pour responsable de leur propre malheur ceux qui ne font pas preuve de volonté pour « être heureux ».

Aujourd’hui on essaye de repousser le malheur autant que possible, le nier, s’empêcher de le ressentir, car être malheureux, c’est paraître « faible » aux yeux des autres. Alors qu’au contraire l’auteur nous fait comprendre qu’en acceptant le malheur, nous gagnons en humanité. Vivre des expériences douloureuses nous apprend à développer notre empathie pour les autres et à remplir notre « réservoir de résilience » qui nous apprendra à faire face à d’autres évènements douloureux par la suite. Il ne faut pas nous leurrer, la quête d’une vie parfaite sans douleur est vaine. Alors, autant apprendre de ces moments difficiles.

C’est un livre que je recommanderai volontiers à certains de mes patients qui peuvent se laisser piéger par ces injonctions au bonheur qui pullulent un peu partout. Au lieu de trouver 5 astuces pour être heureux, il est peut-être temps de comprendre en quoi consiste l’art d’être malheureux.

Cet ouvrage est un bon outil de bibliothérapie qui pourra nourrir les réflexions de vos patients sur le bonheur.

Vous connaissiez cet ouvrage ?

Publicité

6 réflexions au sujet de “L’art d’être malheureux”

  1. Merci , çà soulage , ce livre , où j’avais le sentiment d’avoir échoué à être heureuse .
    la pression sociale est épouvantable sur ce sujet , et ce depuis longtemps !
    ce n’est pas vraiment nouveau, à vrai dire…

    Aimé par 1 personne

    1. Non effectivement ce n’est pas nouveau, et cela continue d’être toujours aussi présent. Heureusement qu’il y a des ouvrages comme celui-ci qui nous permettent appuyer sur pause et de voir ce qui compte réellement pour nous.

      J’aime

  2. Un sujet de réflexion inattendu mais bienvenue dans cette société avec une telle injonction au bonheur. Le recommanderais-tu pour une bibliothèque ? Les lecteurs sont tellement demandeurs des sujets de développement personnel, injonctions à être heureux, etc… parfois, c’est bien de contrebalancer et d’évoquer des subtilités. (Comme les divers livres sur « l’art de ralentir » en contrepied à une société où on demande trop de productivité).

    Aimé par 1 personne

Répondre à azalee Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s