Pathologies et soins

Choisir son psy

Lorsque l’on veut entamer une démarche psychothérapeutique, on peut se heurter à la difficulté de trouver LE professionnel qui sera fait pour nous. Choisir son psy est une démarche très personnelle, on ne peut pas le choisir pour vous, il faut que cela match entre vous pour que le travail puisse avancer. D’ailleurs, on estime que l’alliance thérapeutique est un facteur beaucoup plus déterminant dans le succès d’une psychothérapie que la technique en elle même. On peut avoir la meilleure technique thérapeutique du monde, si le feeling ne passe pas avec votre psychologue, cela compliquera l’avancée de la thérapie. Heureusement, il existe maintenant plein d’outils qui peuvent faciliter votre recherche.

Psy- quoi ?

Il faut d’abord identifier les différents Psy qui existent ! Ce n’est pas toujours facile de se réparer dans cette jungle des professionnels : psychothérapeutes, psychiatres, psychologues, psychanalystes, psychopraticiens… Nous en avions déjà parlé ici.

Ensuite, il faut pouvoir trouver quelqu’un qui soit adapté à votre demande. Il existe des psy spécialisés dans certains domaines qui demandent des formations précises (Trauma, TCA, autisme, LGBT friendly…). Voici un petit guide qui peut vous aider pour certaines problématiques :

TCA : Voici un annuaire qui regroupe les centres de soins spécialisés sur les TCA sur toute la France. Vous pouvez choisir le type de soins que vous souhaitez : hospitalisation, consultations, hôpital de jour…

Autisme : Voici un annuaire qui vous permet de chercher tous les professionnels et structures en lien avec l’autisme à tout âge. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un Centre de ressources Autisme également, ils pourront vous conseiller.

LGBT friendly : Sur le site BDD Trans, nous pouvons retrouver une liste de professionnels, notamment des psys dont les avis sont écrits par les personnes concernées directement. N’hésitez pas à faire appel à des associations qui peuvent avoir des contacts safe également.

La jungle des psychothérapies*

Après avoir compris quel psy vous souhaitez consulter, vous pouvez vous heurter au type de psychothérapie que le psy pratique. Il en existe une multitude et il est facile de se perdre dans tous ces acronymes ou pratiques. Il faut savoir que certaines pratiques psychothérapeutiques sont validées scientifiquement (c’est-à-dire qu’il y a eu des études sur l’évaluation de l’efficacité de ces psychothérapies) et d’autres non. Ce n’est pas pour autant que cela ne sera pas efficace, il en faut pour tout le monde et il faut trouver avant tout, une approche qui vous correspond. Je ne peux pas toutes les présenter, mais je vais vous éclairer brièvement sur celles que l’on rencontre le plus souvent.

TCC : Les thérapies comportementales et cognitives. Je vous renvoie à l’article qui est consacré à ce sujet.

Psychanalyse : Une psychanalyse « classique » est une thérapie que vous effectuerez plusieurs fois par semaines, toutes les semaines, avec souvent le fameux divan. L’analyse est basée sur le principe de l’association libre, c’est à dire que le praticien parle très peu et vous laisse associer librement en intervenant ponctuellement.

Psychothérapie d’orientation analytique : Le praticien utilisera ici un référentiel psychanalytique (des théories psychanalytiques) pour faire des liens dans votre histoire personnelle et ce qui vous amène maintenant à consulter. Il n’y a pas forcément de divan et le praticien sera face à vous et sera un peu plus bavard que dans une analyse classique. Le nombre de séances sera aussi moins important qu’une analyse. Ce qui différencie cette psychothérapie d’une analyse, c’est son praticien et sa formation, l’un est psychologue (Bac + 5 en psychologie à minima), l’autre non.

EMDR : Eye Movement Desensitization and Reprocessing. C’est-à-dire, désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires. C’est une psychothérapie initialement pour traiter les traumatismes non digérés qui vont être à l’origine de divers symptômes qui peuvent être très invalidants. Le praticien EMDR utilise les stimulations bilatérales alternées (oculaires, auditives et autres) pour permettre au patient de retraiter l’évènement traumatique. L’EMDR est maintenant utilisé pour d’autres problématiques telles que les phobies, les problématiques d’estime de soi, les troubles anxieux etc… Attention ! La marque EMDR est protégée et les organismes de formation en France qui délivrent le titre de praticien EMDR restreignent leurs formations aux psychologues/Psychothérapeutes et psychiatres SEULEMENT. Soyez donc prudent si vous voyez des professionnels non psy disant faire de l’EMDR ou des « thérapies par mouvements oculaires » ou encore Ritmo EMDR, IMO EMDR ou toute autre chose associé à l’EMDR. Ces pratiques ne sont pas de l’EMDR. Voici un annuaire de praticiens ayant une formation officielle.

ICV : Intégration des cycles de vie. La thérapie ICV se base sur un outil principal qui est la ligne du temps ; elle va permettre au patient de comprendre que les souvenirs du passé sont réellement passés. Le cerveau comprend que l’événement est bien terminé. C’est une thérapie qui vise à traiter les traumatismes avec divers protocoles.

Systémique : C’est une psychothérapie qui prend en charge la famille et non un seul patient. La famille est vue comme un système et le travail en psychothérapie visent à travailler les difficultés qui existent au sein de la famille afin de retrouver l’équilibre de ce système. En général, cette psychothérapie est réalisée avec deux thérapeutes + la famille.

Comment choisir son psy ?

Je vous présente ici une méthode pour trouver son psy qui n’est pas une référence, mais qui peut être une piste de départ dans ce parcours qui peut être vite compliqué. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir de plus en plus de psy qui sont référencés sur internet par différentes plateformes : Doctolib, pages jaunes, Google, sites internet personnels. Ce sont des outils sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour :

  • Voir comment le psy s’exprime sur son site et si cela peut vous convenir
  • Avoir une vu sur ses formations et expériences passées
  • Avoir des avis d’autres patients
  • Qu’est ce qu’il peut prendre en charge, qui et comment ?
  • Voir son orientation thérapeutique.

Évidemment, le bouche-à-oreille peut être un excellent moyen de trouver un psy également. Si jamais vous êtes hospitalisé et que vous cherchez un psychologue en post-hospitalisation, n’hésitez pas à demander aux psychiatres ou aux psychologues du service dans lequel vous êtes pour avoir des adresses.

Si je n’ai pas les moyens d’aller en libéral, où est ce que je peux aller ?

Certaines mutuelles peuvent rembourser une partie des séances chez le psychologue. Il y a également tout un dispositif en ce moment qui vise à soumettre les psychologues sous prescriptions médicales afin d’acter un remboursement. Les psychologues sont tout à fait favorables à un remboursement, mais pas dans les conditions actuelles proposées, qui précarisent encore plus notre profession. Cela complexifie aussi le parcours du patient qui devra raconter son histoire plusieurs fois avant d’avoir accès à une consultation avec un psychologue. Pour plus d’informations je vous renvoie à l’explication de ce que le gouvernement veut mettre en place et pourquoi nous sommes contre.

Il existe également des structures publiques ou des associations qui peuvent vous accueillir gratuitement, cependant, il peut y avoir de l’attente, selon les départements.

  • Les CMP : Centre médico-psychologiques enfant/ados et adultes
  • Les consultations psychologiques à l’hôpital
  • Les PAEJ : Les points d’accueil écoute jeunes (12-25 ans)
  • Les Espaces santé jeunes (11-25 ans)
  • Les maisons des adolescents
  • Les BAPU (pour les étudiants, orientation analytique en majorité)
  • Services psychologiques universitaire
  • L’association Diparadise (18-25 ans) propose 8 séances gratuites.
  • L’association APSYTUDE propose aux étudiants des points d’écoute, des permanences psychologiques et d’autres formats de soutien psychologique.

Si vous connaissez d’autres structures ou que vous souhaitez nous partager la technique que vous avez utilisé pour trouver votre psy, n’hésitez pas à réagir en commentaire.

3 réflexions au sujet de “Choisir son psy”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s